Quand le web est le premier de tous les canaux

Internet a longtemps été le canard boîteux de la stratégie des distributeurs : un support tout juste bon à reprendre ce qui se faisait sur les autres canaux, que ce soit dans les magasins, sur le catalogue, le call center.

Heureusement, les choses sont en train de changer et les marques commencent à réaliser que le net va plus vite, est plus exigeant en termes de créativité, et surtout devient de plus en plus le point d’entrée des consommateurs vis à vis de la marque. Ce n’est pas une question de choix, c’est le comportement du consommateur qui en fait un impératif.

Désormais le web devient le canal de référence, celui qui dicte la stratégie de la marque et celui à partir duquel on décline sur les autres canaux. Certains seront d’accords, d’autres ne le seront pas. Quoi qu’il en soit, c’est le sens de l’histoire, jusqu’à ce qu’une autre innovation de rupture (le mobile?) vienne remettre en cause le web.

Cet article d’Internetretailer est intéressant à plus d’un titre. Il illustre en effet cette tendance et va même un peu plus loin. On y apprend que certaines enseignes s’en remettent d’abord au web pour lancer de nouvelles marques, investir de nouveaux créneaux, adresser de nouvelles cibles.

Concrètement? Cela signifie que les enseignes lancent d’abord un site marchand en ligne avant d’ouvrir un magasin. Quoi de plus logique en somme, puisque le web permet de tester, d’avoir un retour quasi immédiat, et surtout d’adapter l’offre commerciale en temps réel et à moindre frais si besoin.

N’oublions pas que le web est un laboratoire, il s’agit d’une opportunité comme jamais les marques n’en ont eu jusqu’à présent, qui leur permet de gagner en proximité avec leurs clients et prospects, de mieux sentir leur affinité avec la marque et ses produits. En somme, le web est un générateur d’innovation, innovation qui se diffuse par la suite dans les autres canaux.

L’article cite le cas d’American Eagle Outfitters qui vient de lancer 77kids, un site dont le coeur de cible est l’enfant de 2 à 10 ans. Pourquoi d’abord un site web et non un magasin? « Parce que l’on peut cibler les consommateurs et affiner la stratégie marketing et merchandising beaucoup plus rapidement que sur les autres cananux ». Le pragmatisme des acteurs anglo saxons fait encore une fois ses preuves.

 

Mots clés Technorati : ,,
Advertisements

0 Responses to “Quand le web est le premier de tous les canaux”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :