Global e-commerce summit : 6 pixels of separation

Le Global E-commerce Summit continue avec une présentation de Mitch Joel sur la révolution des médias sociaux et leur impact sur les marques traditionnelles.

 

D’abord, un parallèle entre le monde digital et la découverte du nouveau monde : il faut brûler le bateau et ne jamais revenir en arrière!

 

Ensuite, quelques données intéressantes, qui montre à quel point Internet évolue vite, au coeur de nos vies :

– 40% des mères de famille aux USA sont sur Myspace

– Chaque jour, 20% des recherches sur Google sont nouvelles et n’avaient jamais été faites

– 48% du temps de loisir des américains est passé en ligne

– La moitié de l’audience de Youtube est âgée de plus de 34 ans

 

Aujourd’hui Internet est indispensable dans la vie de tout un chacun et la notion de « digital footprint« , d’empreinte digitale est importante pour montrer que tout le monde est inscrit sur de nombreux sites, réseaux sociaux et services en ligne, et que l’ensemble de ces activités contribue à créer une véritable identité numérique à l’internaute.

Contrairement à ce que l’on retrouve souvent dans les articles sur le web 2.0, Mitch Joel pense que le consommateur n’est pas en contrôle. En effet, il rappelle que les marques sont encore maîtraisse du produit, du prix, des offres commerciales etc. En revanche, le consommateur contrôle le VOLUME de la marque sur le web, c’est à dire sa réputation mais aussi son niveau de bruit en ligne.

Rien de plus concret que voir à quel point les blogs remontent dans les résultats des moteurs de recherche et peuvent détourner l’internaute du site web officiel de la marque.

En bref, si vous n’apparaissez pas, vous disparaissez.

Alors comment faire? Une seule certitude, on ne peut pas ACHETER une communauté, il s’agit d’un processus sur la durée. Mitch compare cela à la différence entre le sexe et une relation sérieuse.

 

Pour finir, quelques points à retenir :

  1. Penser en termes de tribus
  2. Sur le web, additionner les campagnes, les actions, plutôt que choisir entre telle ou telle action
  3. Partagez, construisez!
  4. C’est une question d’attitude, pas de génération
  5. Mettez une vidéo sur youtube, mettez un commentaire sur un blog, faites quelque chose, maintenant!

 

Il termine en disant que l’on ne peut plus revenir en arrière, donc autant saisir les opportunités et « jouer » avec Internet. De plus, la plupart des services Web 2.0 sont gratuits, les marques n’ont pas d’excuses.

Publicités

1 Response to “Global e-commerce summit : 6 pixels of separation”



  1. 1 E-commerce et multicanal : le point de vue des investisseurs « Agorad Rétrolien sur octobre 30, 2008 à 11:42

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :